Archives pour la catégorie MES FILMS

X-Men : First Class ( X-Men : Le Commencement ), la critique 8/10

Enfin voilà un film ( après le Troisième volet des aventures de Batman, et du prochain Spiderman ) qui nous fait renouer avec les super-héros .

NOTE : 8/10
Synopsis du Film : Le film nous entraîne aux origines de la saga X-Men, révélant une histoire secrète autour des événements majeurs du XXe siècle. Avant que les mutants n’aient révélé leur existence au monde, et avant que Charles Xavier et Erik Lehnsherr ne deviennent le Professeur X et Magneto, ils n’étaient encore que deux jeunes hommes découvrant leurs pouvoirs pour la première fois. Avant de devenir les pires ennemis, ils étaient encore amis, travaillaient avec d’autres mutants pour empêcher la destruction du monde, l’Armageddon. Au cours de cette opération, le conflit naissant entre les deux hommes s’accentua, et la guerre éternelle entre la Confrérie de Magneto et les X-Men du Professeur X éclata…

Que dire de ce film. Après un X-men 3 décevant, j’attendais beaucoup de ce nouvel opus réalisé par Matthew Vaugh et la déception n’était pas au rendez-vous. 2h20, 2h20 de pur bonheur, où l’on découvre comment est née la relation entre Xavier et Eric ( Professeur X et Magnéto ) ainsi que sur le pourquoi Magnéto n’aime pas les humains mais aussi comment se sont créés les deux groupes d’X-men bien distincts dans la première trilogie. Puis il y a aussi l’introduction de nouveaux X-men mais aussi la découverte d’anciens ( Mystique, the Beast .. ).Mais quoi qu’il en soit, le film se noue très clairement autour de ses deux personnages centraux. Au-delà d’une simple transposition de l’éternelle opposition entre le bien et le mal, le film complexifie la chose, en tout cas pour nous spectateur. Habitués à nous ranger sans même y réfléchir du côté des « gentils », nous sommes ici bien plus attirés par le côté Erik Lehnsherr-Magneto. Mais il y a aussi le tour de force de l’excellent scénario de parvenir à brouiller la ligne qui existe entre les bons et les méchants. Car ici Charles Xavier nous apparaît comme quelqu’un, qui certe veut faire avancer les siens, mais qui dans le même temps, comme lui dira Raven/Mystique, n’a de cesse de vouloir s’intégrer au monde des humains, affichant une certaine intolérance face aux différences physiques des mutants, lui qui n’en a pas.

Cette subtilité nous permet de comprendre notamment comment Mystique choisira de rejoindre le camp de Magneto. Le film est très bien conçu de ce point de vue, en tant que prequel il fait largement le job et nous explique l’origine de bien des choses ( Cerebro, le casque de Magneto, le fauteuil roulant de Professeur X… ).

 

De toutes façons, tout comme le scénario, c’est le casting qui oriente notre inclinaison, car, si James McAvoy est tout-à-fait à la hauteur dans le rôle d‘un Charles Xavier léger, il ne peut rien contre la puissance dévastatrice du charisme de Michael Fassbender. Ce n’est vraiment plus un hasard si ce gars-là décroche tous les gros rôles, son talent est une évidence.

Le casting est donc un énorme point positif du film car McAvoy et Fassbender sont entourés d’excellentes jeunes femmes, Jennifer Lawrence ( Mystique ) et January Jones ( Emma Frost ). Dans le rôle du méchant, Kevin Bacon est comme toujours irréprochable n’oublions pas de le rappeler .( Cinémovies )
Photos du Film :

hebergeur d'image hebergeur d'image hebergeur d'image

Bande Annonce du Film :

Image de prévisualisation YouTube

Sucker Punch de Zack Snyder

Sucker Punch !!! 

Action Fantastique

Sortie le 30 Mars 2011

NOTE : 7/10

hebergeur d'image

Synopsis du Film : Fermez les yeux. Libérez-vous l’esprit. Rien ne vous prépare à ce qui va suivre.
Bienvenue dans l’imaginaire débordant d’une jeune fille dont les rêves sont la seule échappatoire à sa vie cauchemardesque… S’affranchissant des contraintes de temps et d’espace, elle est libre d’aller là où l’entraîne son imagination, jusqu’à brouiller la frontière entre réalité et fantasme…
Enfermée contre son gré, Babydoll a toujours envie de se battre pour reconquérir sa liberté. Combative, elle pousse quatre autres jeunes filles – la timorée Sweet Pea, Rocket la grande gueule, Blondie la futée, et la loyale Amber – à s’unir pour échapper à leurs redoutables ravisseurs, Blue et Madame Gorski – avant que le mystérieux High Roller ne vienne s’emparer de Babydoll.
Avec Babydoll à leur tête, les filles partent en guerre contre des créatures fantastiques, des samouraïs et des serpents, grâce à un arsenal virtuel et à l’aide d’un Sage. Mais ce n’est qu’à ce prix qu’elles pourront – peut-être – recouvrer la liberté…

Un film de Zack Snyder avec Emily Browning ( Alias Babydoll ), Vanessa Hudgens ( Blondie ),  Abbie Cornish ( Sweet Pea ), Jena Malone ( Rocket ), Jamie Chung ( Amber ), Carla Gugino ( MmeGorski ), Oscar Isaac (Blue Jones ), Scott Glenn ( Le Sage ), Jon Hamm (High Roller ) …

Tout d’abord attention ce genre de film on aime ou on aime pas, il n’y a pas de juste milieu je pense. Donc revoilà Zack Snyder réalisateur confirmé après L’Armée des Morts, 300, Watchmen, Le Royaume de Ga’Hoole et prochainement le futur Superman : Man Of Steel, nous revient avec Sucker Punch. Que dire de ce film visuellement merveilleux, pas une seule seconde on ne s’ennuie, chaque plan est mené de façon à presque se croire dans un jeu vidéo bref on en prend plein les mirettes et la bande annonce très rock est tout aussi sublime mais voilà ce n’est pas un film parfait loin de là, car le scénario n’est pas forcément à la hauteur de ce que l’on aurait pu attendre de ce film, et le jeu des acteurs n’est pas non plus exceptionnel. Il faut dire que l’histoire aurait pu être mieux exploitée et le sujet plus approfondi ( Pour supporter le séjour qu’elle aura à passer dans l’hôpital la jeune héroïne se crée et s’enferme dans un monde imaginaire où l’asile devient un cabaret ou les internées sont des danseuses et les employés des personnages à part entière de ce monde. Donc avec l’aide de quatre danseuses, elle va devoir retrouver cinq objets sur une liste donnée par son maître que son une Carte, un Briquet, une Clé, un Couteau et un dernier objet qu’elle doit trouver elle même. Et ce sont ses danseuses qui l’aideront à accomplir cette tache pendant qu’elle fait diversion en dansant et on passe ainsi dans le monde de chaque personnage.

hebergeur d'image

Voilà sans trop en dévoiler sur l’intrigue mais j’avoue que la fin je ne pensais pas du tout à ça. En bref un film sublime visuellement mais qui aurait mérité d’être un peu plus fouillé tant au niveau des répliques que du jeu des acteurs mais on y passe un bon moment.

Image de prévisualisation YouTube

A love song for Bobby Long

A Love Song For Bobby Long !!!

Sortie le 13 Septembre 2006

Image hébergée par servimg.com

Lorsque Pursy revient à la Nouvelle-Orléans après la mort de sa mère, elle s’attend à trouver la maison de son enfance abandonnée. Elle a la surprise d’y découvrir deux amis de sa mère : Bobby Long, un ancien professeur de littérature, et son protégé et biographe Lawson Pines, qui y vivent depuis longtemps et n’ont pas l’intention d’en partir…

Image de prévisualisation YouTube

Film sorti en 2004 directement en dvd si je ne m’abuse, raconte l’histoire de 3 personnages campés par John Travolta, Scarlett Johansson et Gabriel Macht.

Tout d’abord John Travolta joue ici le rôle d’un ancien professeur, devenu alcoolique et squattant la maison d’une femme morte avec son meilleur ami jusqu’à l’arrivée de la fille de la fille de la défunte. De ce fait ils ne leur restent plus qu’un an à vivre dans cette maison. Donc personnage au passé trouble dont on apprend tout sur la fin du film ( trop touchante ) et qui se révèle au début un peu chiant mais tout au long du film un homme merveilleux qui chante à merveille ( les musiques sont FORMIDABLES ) .

Puis vient Scarlett Johansson ( Pour le film, l’actrice elle est nommée aux Golden Globes 2005, dans la catégorie Meilleure Interprétation féminine dans un film dramatique ) , qui elle joue le rôle de la fille qui revient pour l’enterrement de sa mère , qu’elle n’a pas connu. Elle qui au départ s’attendait à trouver une maison splendide, trouve une ruine avec deux squatteurs à l’intérieur. Elle va mené la vie dure à ces deux protagonistes, ignorant le fait qu’ils n’ont droit qu’à Un an dans cette maison ( chose qu’elle apprendra biensûr à la fin avec bien d’autres secrets super émouvant ).

Et le dernier Gabriel Macht, lui et le meilleur ami de Bobby Long, il écrit un livre sur lui ( enfin il essaie ^^ ) qui connaît tout de lui jusqu’à ses plus profonds et tristes secrets.

Image hébergée par servimg.com

Donc un film pleins de charmes, d’amours, et de tristesses qui nous emmène vers un monde ou les secrets les plus tristes ne doivent jamais être dévoilés, où l’amour des autres est primordiale. En tout cas un grand moment d’évasion et surtout une putain de leçon de vie.

Image de prévisualisation YouTube

The War Zone de Tim Roth

The War Zone ! ! !

NOTE : 6,5/10

Un film de Tim Roth avec Ray Winstone

Synopsis du Film : Pour Tom et ses quinze ans, la zone de guerre se trouve au coeur même de sa famille. Ni pauvre ni riche, apparemment heureuse. Lorsque la famille quitte Londres pour la campagne du Devon, Tom se trouve confronté à la solitude et à l’ennui. Mais rien ne peut le préparer à la decouverte du secret qui lie son père, Dad, à sa soeur, Jessie, âgée de dix-huit ans.

Voilà pour le synopsis de ce film et j’avoue je ne sais pas comment en parler. Ce film traîte d’un sujet souvent adapté mais toujours suggéré, L’INCESTE, qui ici est dévoilé et de façon réaliste que ça fait mal de voir ça. Tim Roth filme son sujet avec une précision phénoménale. Le film se situe en Irlande je crois ou toujours en Angleterre mais à la campagne, où vit une famille venue s’isoler ou se cacher ? ? ? un garçon ,une fille, un père, un mère et le nouveau né.

Tout commence par la présentation des protagonistes , même si dès le début du film on sent un malaise énorme dans cette famille malgré l’arrivée du bébé, et petit à petit on apprend où plutôt le fils découvre le père et la fille dans la même baignoire, de là des doutes s’installent puis en creusant un peu plus il découvre des photos indécentes et finalement la vérité éclate. Ne pouvant se résoudre à garder ça pour lui il décide de filmer le dit  » acte « entre le père et la fille dans un bunker au bord de l’océan. Et j’avoue que certes l’inceste suggéré déjà ça fait mal mais quand on finit par voir l’ acte entre le père et la fille, filmé de façon tellement réaliste ( le père disant à la fille retourne toi je peux pas et la fille lui répond pourquoi tu dis jamais ça à maman ? ) j’en ai eu la larme à l’oeil bordel. C’est à cette instant que l’on sent la fin approchée , une fin inévitable, le garçon dénonce son père à sa mère, ce qui fait réagir le père insultant son fils de malade mental ( même devant la soeur en larme le père nie et dit que c’est une absurdité énorme que ça va détruire la famille ) et quand il se retrouve face à face avec ses deux enfants la fille qui lui dit papa tu m’as sod…iser , le père qui répond tu as vu, tu as même réussi à contaminer ta soeur. On a envie de le tuer, et cette chose arrive finalement.

J’ai trouvé ce dvd au hasard après l’avoir chercher presque 1 an car j’en avait entendu parler comme d’un film choc mais à voir. Finalement c’est à Planet saturn que j’ai mis la main dessus pour 4,99 euros et je ne regrette pas car on a beau dire Sujet brulant, trop hard pour l’époque mais qui pour ma part sera et restera toujours d’actualité ( par peur les enfants ne témoignent pas car vu le film ils se sent coupables eux aussi de faire ça et se font mal à eux même à leur façon )

Quelques secrets de tournages :

Ray Winstone, un comédien confronté à ses propres limites : « J’ai déjà incarné des maris violents, mais rien, dans mon travail d’acteur, ne m’avait préparé à me «sentir» père incestueux. Ce rôle m’a questionné sur les limites de ce que j’étais prêt à accepter pour faire ce métier. »

Tim Roth évoque le sujet de son film :

« L’inceste est un sujet grave qui n’est, à mon avis, pas toujours traité avec intégrité au cinéma. Dans The War Zone, le père de famille est, en apparence, un type «normal». Il n’est ni violent ni issu d’un milieu déshérité, facteurs qui soulignent la façon dont l’inceste fait fi des classes sociales ou économiques. Il sévit malheureusement partout aussi bien dans les banlieues résidentielles que dans les HLM. Et ses effets sont toujours désastreux. »

Donnie Brasco de Mike Newell

Donnie Brasco !!!

NOTE : 9,5/10

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Quand tu es convonqué, tu es vivant quand tu arrives et tu es mort quand tu repars et c’est ton meilleur ami qui t’as buté ! ! !

Film réalisé par Mike Newell (  » 4 mariages et un enterrement  » ,  » Harry Potter et la coup de de feu  » etc… ), mais surtout Al Pacino dans le rôle de Lefty mémorable (  » Du fin fond du Bronx à Brooklyn les gens me connaissent j’te raconte pas, mon nom est connu dans le monde entier bordel de merde  » CULTE ) et Johnny Deep dont la performance est remarquable même plus que ça Phénoménale, celle de Joe Pistone, agent infiltré du FBI. Et aussi Michael Madsen ( le frère de Bill dans  » Kill Bill  » ^^ )

En 1978 à New York, l’agent spécial Joseph D. Pistone est désigné par le FBI pour infiltrer le clan Bonanno, une des familles les plus puissantes de la côte Est. Il contacte un modeste porte-flingue de l’organisation, Lefty Ruggiero, A.K.A Lefty le calibre, A.K.A Lefty 2 calibres, A.K.A la chcoumoune etc… auprès duquel il se fait passer pour un spécialiste en joaillerie du nom de Donnie Brasco ( Donnie le Bijoutier ). Coupé de son milieu, Donnie va peu à peu s’identifier à ceux qu’il doit detruire. Ca devait durer 3mois ça fait 5ans .

Une voix off qui nous indique le parcours de Joe Pistone dans son infiltration, l’ambiance de la mafia, les termes,et répliques surtout dans le film sont devenus culte pour moi , avec quelques exemples :  » Quand je te présenterai je dirais, c’est Donnie un ami à moi, ça veut dire que tu es dans le circuit, si je dis un ami à nous , c’est que tu es de la mafia. Et moi je dis quoi ? toi tu dis rien et tu fermes ta gueule !!! « ,  » J’te raconte pas  » ,  » C‘est qui là-bas? c’est Donnie, Donnie le Bijoutier. C’est un affranchi ? Non mais il est dans le circuit. Il bosse pour Jimmy. Qui ? Jimmy Oeil de Lynx? Nan pas cette salope de Jimmy Oeil de Lynx mais Jimmy du Queens  » . J’arrête là car je connais le film par coeur ^^.

Image de prévisualisation YouTube

Tout ça pour dire que l’univers du film est formidable, et fait marquant c’est une histoire vraie et j’adore ça. Même si la fin m’a déçu , pas dans le sens dégouté mais plutôt comment Joe Pistone fut remercié après avoir risqué sa vie et perdu 5 ans à faire tomber la mafia, le FBI m’a saoulé. Mais c’est un film à voir rien que pour le jeu d’acteur et un DUO comme on en fait pu ou peu.

Voici la bande annonce, comme toujours ^^ en V.O aussi

[gv data= »http://www.youtube.com/?v=ShM8bGKVFXg »][/gv]

Cadence de Martin Sheen

Cadence !!!

NOTE : 7/10

 

Image hébergée par servimg.com

 

 

Un film de Martin Sheen avec Charlie Sheen ( impéccable ) , Laurence Fishburne et Martin Sheen

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

N’oublie jamais ( The Notebook ) de Nick Cassavetes

N’OUBIE JAMAIS ! ! !

8 Septembre 2004

NOTE : 8/10

Image hébergée par servimg.com

 

Un film de Nick Cassavetes avec l’acteur montant d’Hollywood Ryan Gosling et la superbe Rachel McAdams.

Synopsis du Film :Atteinte de la maladie d’Alzheimer, Allie vit en maison de retraite. Chaque jour, Noah lui lit le même livre. Il s’agit du carnet où Allie a consigné sa propre histoire, lorsqu’elle a appris sa maladie. Pour ne pas oublier ses sentiments, elle a écrit, et Noah, inlassablement, lui relit ses propres mots.A travers eux, on la découvre dans les années trente, éperdument amoureuse d’un jeune homme, Noah, que sa mère fera tout pour éloigner d’elle, sa situation n’étant pas jugée assez bonne. Après des années de séparation, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, Allie s’apprête à épouser un avocat. Lorsque, par le journal, elle apprend le retour de Noah, l’envie lui prend de le revoir. Échappant à une vie de convenance, les deux jeunes gens se retrouvent et découvrent que leur amour est resté intact. Ils passeront le reste de leur vie ensemble, jusqu’à ce que la mémoire les sépare.

Donc que dire de ce film, L’amour s’est vraiment beau , certes à travers plusieurs films ( La cité des anges , The fountain … ) un peu Utopique mais ça permet de ne pas croire qu’il n’existe pas réellement quelque part.

Parlons du film, la rencontre de deux êtres dont un simple regard permit à savoir. Savoir quoi ? ben que l’amour existe. Mais situé à une époque où les pauvres ( travaillant à la mine ) et les riches ( vivant de leurs rentes ) ne doive pas se mélanger et c’est tout là le drame où plutôt la beauté de ce film. Car ils s’aiment vraiment d’un amour fou mais les parents de la fille croyant que le garçon est avec elle pour son argent. Donc comme tout êtres amoureux ils se font une promesse ( celle de retaper une maison dans un état lamentable et y vivre ensemble ) malheureusement toutes les histoires d’amour ne sont jamais rose.

Elle doit partir loin enfin les parents la font partir, et lui il lui promet de lui écrire une lettre chaque jour qui passe, chose qu’il fera jusqu’à la 365ème en disant  » Comme je n’ai pas de réponse de toi j’en déduis que tu ne veux plus de moi » , hors les lettres elle ne les a jamais eu , cachées par la mère.

Puis un jour une banale photo dans un journal, le jour de l’essayage de sa robe de mariée ( car oui elle n’ont plus n’ayant plus de nouvelles de lui croit la même chose , elle y voit son amour de toujours pris face à la maison car lui n’a jamais OUBLIER il l’a fait et là tout revient pour elle et chamboule son monde.

Ils se retrouvent enfin , elle décide d’aller le voir clarifier les choses mais l’amour vrai qui a duré ne finit-il JAMAIS ??

Voilà pour les grandes lignes, ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants hihiihi , mais plus tard elle est atteinte de la maladie d’Alzheimer et lui tout les jours lui raconte leur histoire dans l’espoir qu’elle se souviendra ….

Image hébergée par servimg.com  Image hébergée par servimg.com

Image de prévisualisation YouTube

12345...10