Archives pour la catégorie DvD

Les Initiés de Ben Younger

 

Les initiés ! ! ! 

 NOTE : 8/10

 » Que celui qui dit que l’argent ne fait pas le bonheur , qu’il regarde le putain de sourire que j’affiche « 

Un film glacial, terrifiant, d’un cynisme complet et d’une précision clinique

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Un film de Ben Younger avec Giovanni Ribisi, Ben Affleck, Vin Diesel

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Gagner son premier million de dollars en quelques semaines, c’est tentant.

C’est d’ailleurs ce qui attire tous ceux qui travaillent dans la  » boiler room  » de JT Martin, ce lieu incroyable où se démènent d’ambitieux jeunes pour vendre par téléphone n’importe quels placements, même à ceux qui n’en ont pas toujours besoin, en prélevant au passage des commissions exorbitantes. Pour Seth Davis, l’occasion est trop belle. Avec ce job, il pourra faire fortune mais aussi regagner l’estime de son père, et même oublier sa tentative ratée de monter un casino clandestin.

Un  » Wall Street  » d’aujourd’hui ( un hommage est rendu au chef d’oeuvre d’Oliver Stone le temps d’une scène hallucinante où les personnages racontent le film par coeur lors d’une scène mythique  » Votre nom serait à mettre dans le dictionnaire pour définir l’opiniâtreté  » ) injustement ignoré !

Le casting est fantastique avec un Giovani Ribisi parfait en jeune loup aux dents longues mais pas trop, un impeccable Vin Diesel en costume ( il devrait plus souvent tenir ce genre de rôle ) et une pléiade de seconds rôles géniaux ( on retiendra surtout Ron Rifkin en père dur, Nicky Katt en trader jaloux et Ben Affleck dont le personnage résume à lui seul le propos du film ).

Le scénario est très bien écrit et ne se limite pas à l’ascension et la chute d’un trader. Les relations père-fils sont traités avec beaucoup de justesse ( le héros n’est rien d’autre qu’un enfant qui veut que son père soit fièr de lui ), les personnages secondaires sont bien développés ( celui de Vin Diesel en tête ) et le film pose quelques questions intéressantes ( voir la scène de la maison de Ben Affleck où les cartons ne sont pas déballés ) .

Un film à découvrir d’urgence!

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Un des meilleurs films que j’ai vu sur la finance, les arnaques et les escrocs.
Le film va à 200 à l’heure et on n’a pas une seconde pour souffler, je suis resté coller à mon siège. Bien sûr, pour apprécier ce film, il faut avoir quelques bases en finance et bourse, et aimer les chiffres mais pas forcément. Dans ce cas-là, on est au paradis. La bande-son est excellente et les répliques fusent.

Et comme à mon habitude des répliques cultes  » tu pipopes plus qu’n musicien, c’est pas crier rocco que tu devrais dire mais attention pipot en vue  » ,  »  » je ne sais pas lequel des deux vendraient le plus vite du chewing-gum à un édenté  »  » Comme le grang BIG l’a dit ou t’es un grand vendeur ou t’es un petit dealer  » et ma preférérée celle de Ben Affleck ( pour moi ça meilleure performance tout film  » Que celui qui dit que l’argent ne fait pas le bonheur , qu’il regarde le putain de sourire que j’affiche « 

http://www.dailymotion.com/video/x3y36w

Juno de Jason Reitman

Juno ! ! !

Sortie le 6 Février 2008

NOTE : 7,5/10

Image hébergée par servimg.com

 Un Film de Jason Reitman avec Ellen Page, Michael Cerra, Jennifer Garner …

Synopsis du Film : Juno McGuff, 16 ans, est une jeune fille qui n’a pas la langue dans sa poche mais qui, sous ses airs de dure, se cherche comme toutes les adolescentes de son âge. Alors que la plupart de ses copines de lycée passent leur temps sur Internet ou au centre commercial, Juno ne fait rien comme les autres. C’est ainsi qu’un jour où elle s’ennuie, elle couche avec Bleeker, garçon aussi charmant que peu prétentieux.Mais quand elle tombe enceinte accidentellement, elle décide de trouver le couple de parents adoptifs idéal qui pourra s’occuper de son bébé. Avec l’aide de sa meilleure amie Leah, elle repère dans les petites annonces du journal local Mark et Vanessa Loring qui rêvent d’adopter leur premier enfant. Soutenue par sa famille, Juno fait la connaissance des Loring. Tandis que le terme de sa grossesse approche, Juno va devoir faire preuve de maturité et de courage…

Il y a des films qui vous remettent d’aplomb et des films qui vous rendent heureux et je dois dire que Juno fait parti de cela. Je n’étais pas très bien et donc décida de mettre un film, j’ai choisi Juno ( qui avait eu des critiques unanimes ).

Le film démarre sur un voix off, celle de l’actrice principale ( la vraiment sublime Ellen Page vu dans Hard Candy ), puis vient le générique et déjà là la musique de géniale, d’ailleurs sincèrement toute la Bande Originale est MAGNIFIQUE.

Voilà donc commence le film, une histoire qui pourrait arriver à n’importe quelle fille, tombé enceinte à 16ans, donc bébé qu’elle veut avorter mais décide brusquement de le garder et de le faire adopter par une famille qu’elle aura choisi. De là s’en suit une histoire magnifique, entre cours et maternité la jeune fille au langage vraiment pas très correct me fait rire à chaque réplique puis ajoute un charme ENORME au film ( elle est trop craquante )

Le sujet du film est vraiment traité avec légèreté mais aussi avec les complications qui lui incombent jusqu’au final somme toute fort prévisible et attendu, on rit, on est ému, et on se réjouie de voir cette superbe histoire se finir de cette façon. Car même si les autres acteurs, actrices du film sont bien, c’est belle et bien Ellen Page qui donne à ce film la beauté qu’il mérite et surtout la reconnaissance qui lui faut.

En tout cas un Excellent moment pleins de charmes qui ne laissera personne indemne. A VOIR

Image de prévisualisation YouTube

Roméo + Juliette ( Roméo + Juliet ) de Baz Luhrmann

Roméo + Juliette !!! 

Sortie le 9 Avril 1997

NOTE : 8,5/10

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 » Oh roméo, pourquoi donc es-tu Roméo ? « 

 » Qu’est ce qu’un nom d’abord ? celle que l’on appelle une rose ne sentirait-elle pas aussi bon si elle n’avait pas le même nom « 

 » N’es-tu pas Roméo du clan des Montaigu? Ni l’un, ni l’autre si l’un et l’autre te déplaisent « 

Tiens hier étant Heureux et pleins de joies, je décidais de regarder un film d’action voir d’horreur et j’ai mis dans le lecteur DVD Roméo et Juliette.

Un film de Baz Lurmann avec bien sûr Léonardo Dicarpio et Claire Danes.

Donc c’est avec pleins de bonheur que j’appuie sur Play. Et là rire, joie envahissent mon esprit … Bon j’arrête l’ironie et je parle franchement.

Que dire de ce film, la réalisation du début peu en dérouter pas mal, avec se dialogues le plus fidèles possibles à Shakespeare donc pas du tout d’actualité. Mais une fois passé le cap on oublie vite et on se prend au jeu des dialogues mais surtout à cette histoire que tout le monde connaît , le véritable amour entre deux êtres que tout opposent, et qui finiront à jamais ensemble au Paradis ou sur Terre. ( voilà pourquoi j’aime autant The fountain moi ^^ )

La première demi-heure pose les bases du film entre les Montaigu et les Capulet puis après vient la rencontre de deux amoureux pendant un fête et surtout devant une musique splendide de Desree  » Kissing You « 

 

Image de prévisualisation YouTube

A partir de là c’est le coup de foudre :

 » Mon coeur a-t-il aimé jusque-là ? juré que non mes yeux car je n’avais jamais vu le vrai amour jusqu’àlors « 

Et quand je dis coup de foudre le mot est faible car c’est direct mariage et hop crac crac ^^. Mais le film dispose de deux atouts de valeurs et de charmes en la personne de Dicaprio et Danes, ces Deux acteurs sont formidables dans leurs rôles

 

 » Mieux vaut perdre la vie par leurs haines, qu’attendre la mort, sans être aimer de toi « 

Donc je disais que les acteurs sont formidables et que le film tiens vraiment ses promesses et reste fidèle en tout point au livre, ou tout du moins il fait le maximum pour ça. Mais aussi l’univers retransmit au goût du jour aux années 90 est parfaitement bien fait ( on en oublierait presque l’époque originelle du film ) des duels de cape et d’épées remplacés par des flingues à coups de répliques fidèles au livre ( fait que le réalisateur a voulu gardé ). Donc avec un final attendu, on arrive quand même à être triste pour ces deux jeunes amoureux qui n’avaient demandé qu’une seule chose c’est pouvoir être heureux malgré la haine de leurs familles respectives, comme quoi l’amour ça peut faire très mal ( je pourrais parler des heures du sujet et faire pleurer toutes les femmes si je voulais hihihi ).

Emmené par une bande originale de toute beauté Desree, the Cardigans, Radiohead… Un film à voir avec sa copine ou bien seul snifff mais un film qui ne vous laisse pas indiffèrent car l’amour est universel.

Donc après cette phrase simple : L’amour n’a pas d’oeil juste un coeur. Bon film

Tigerland de Joel Schumacher

Tigerland !!! 

Sortie le 30 Mai 2001

NOTE : 8/10

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Pour moi, Tigerlandfonctionne à la fois au niveau politique et humain. Ici, l’ennemi s’appelle la guerre, et les hommes forcés de mener cette guerre étaient considérés comme jetables. Au bout du compte, le film parle d’amitié, de loyauté, de la compassion et du courage dont ils étaient capables. ( allociné )

Voilà du cinéma comme on en aimerait plus souvent. Avec ce film Joel Shumacher nous montre tout son talent dévoilant au passage l’un des meilleurs acteurs de sa génération Collin Farrel mais avec aussi Cliffton Collins Jr.

Donc En 1971, à Fort Polk, dans un camp d’entraînement de la Louisiane profonde, les futurs soldats s’entraînent avant leur départ au combat sur le sol vietnamien. À cet endroit, les nouvelles recrues doivent oublier leur humanité et leurs émotions pour se préparer à affronter les pires atrocités. Le deuxième classe Jim Paxton est un idéaliste qui rêve de devenir écrivain, Miter veut prouver qu’il est un homme, tandis que Wilson affiche un enthousiasme certain à l’idée de monter à l’assaut. Mais l’arrivée d’un jeune Texan se prénommant Roland Bozz va bousculer les habitudes de la Compagnie. ( allociné )

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Colin Farreljoue dans ce film, une sorte de rebel, un anti-guerre et qui fait tout pour faire réformer ceux qui le veulent bien, connaissant tout les rouages de la loi américaines. Donc tout au long du film on suit ces futurs soldats entrés dans un camp le Tigerland, un avant gout de la guerre qui les attend au Vietman. Mais dans ce groupe, un renégat se démarque des autres, Roland Bozz. On y découvre soi partisan de la guerre voulant aider son pays, et un autre qui ne veut pas tuer des innocents  » pour rien « . Un univers vraiment surprenant et fort réaliste ce film est une réussite tant au niveau de la réalisation que de la performance d’acteurs.

A voir et revoir

Image de prévisualisation YouTube

Lord Of War d’Andrew Niccol

Lord of war ! ! !

Sortie le 4 Janvier 2006

NOTE : 8,5/10

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Il y a dans le monde un homme sur douze qui est armé, comment trouver les onzes autres ??

Réalisé par Andrew Niccol avec Nicolas Cage ( Yuri Orlov ), Jared Leto ( Vitaly Orlov ), Ethan Hawke ( Jack Valentine ), Bridget Moynahan ( Ava Fontaine ), Ian Holm ( Simeon Weisz ), Eamonn Walker ( Andre Baptiste ), Sammi Rotibi ( Andre Baptiste Jr ), Steve J. Termath ( Agent du FBI Chris Durant )

Synopsis du Film : Né en Ukraine avant l’effondrement du bloc soviétique, Yuri arrive aux Etats-Unis avec ses parents. Il se fait passer pour un émigrant juif… Audacieux et fin négociateur, il se fait une place dans le trafic d’armes. Les énormes sommes d’argent qu’il gagne lui permettent aussi de conquérir celle qui l’a toujours fasciné, la belle Ava. Parallèlement à cette vie de mari et de père idéal, Yuri devient l’un des plus gros vendeurs d’armes clandestins du monde. Utilisant ses relations à l’Est, il multiplie les coups toujours plus risqués, mais parvient chaque fois à échapper à Jack Valentine, l’agent d’Interpol qui le pourchasse. Des luxueux immeubles new-yorkais aux palais des dictateurs africains, Yuri joue de plus en plus gros. Convaincu de sa chance, il poursuit sa double vie explosive, jusqu’à ce que le destin et sa conscience le rattrapent…

Wouaw ! Excellent. Un superbe scénario. Des chiffres et des réalités terribles, presque terrifiantes. Un premier rôle incroyable tenu par Nicolas Cage : parfait. Incontournable

On connaissait Niccol pour ses qualités de scénariste ( Bienvenue à Gattacca et The Truman Show ) et de réalisation ( Bienvenue à Gattacca ) et avec Lord of war son film le plus accompli !

Car même si le film se veut dénonciateur sur le traffic d’arme dans le monde, il est surtout doté d’une incroyable fluidité dans sa réalisation et sa narration ( parfois semblables à Casino voire Scarface ). Il y a avait longtemps qu’on avait pas vu Nicolas Cage dans un rôle qui lui va à la perfection ! Les acteurs sont trés à l’aise à l’image du réalisateur qui filme tout ça avec légéreté sans entrer dans les clichés et en plus … il y a de l’humour ( parfois cinglant ) dosé merveilleusement, ce qui empêche le ridicule ( piège qui n’est pas si facile à éviter lorsque l’on pointe du doigt ses sujets )! En plus d’être incroyablement divertissant.

 Lord of war fait parti des meilleurs films de ce début de 21ème siècle ! La classe !

Film persuasif et intelligent basé sur des faits réels, sur le monde tel qu’il est aujourd’hui. Ce film nous donne une vraie leçon de vie à travers l’histoire d’un immigrant ukrainien qui fait du trafic d’armes avec des dictateurs soviétiques et ukrainiens sans tenir compte des horreurs prohibées par ces personnes. Excellent film qui nous montre que le monde est loin d’être parfait

Super film très réaliste, j’ai adoré. On reste bien dedans du début à la fin. Et puis voila, a la fin on se dit mais quel monde de merde! les pays riches se prennent pour des grand de la liberté mais par derrière, ce sont eux qui vendent les armes et souvent qui créent les tensions pour maintenir la guerre..( ex: les anglais ont formé un centre d’entrainement pour les talibans en afghanistan, mais paradoxalement, il envoie des soldats pour maintenir la sécurité ) tous des salots!et oui comme on dit dans le film les trafiquants d’armes( qui comportent des politiciens ) sont des « mals nécessaires »,ils rapporte des sous.. résultat:les pays pauvres en prennent plein la gueule!! voila un film qui ne sert pas à rien.

Et pour conclure la dernière réplique de Nicolas Cage dans le film face à Ethan Hawke «  Je suis un MAL nécessaire  » et il est libéré ( tout est dit dans cette réplique ) Tout simplement géniale.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit  Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image de prévisualisation YouTube

The Woodsman de Nicole Kasselt et Hard Candy de David Slade

The woodsman ! ! !

 Sortie le 15 Mars 2006

NOTE : 8/10

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Deux films que j’ai adoré( pas dans leur sujet profond mais de la manière dont il en parle ) surtout The Woodsman, Kevin Bacon est Exceptionnel il nous livre une de ses plus belles prestations, bouleversante, et donne à son personnage une réelle épaisseur, une humanité et donc une ambiguïté certaine, et pourtant que son rôle était sujet à contre-verse. Moi j’ai pris le film comme tous les autres car si je m’étais dit  » oui mais il joue un rôle de Gros Salopard «  et bien je n’aurai jamais regardé ce film. Mais il faut se l’avouer c’est un sujet tellement d’actualité peut importe ce que l’on dira, peu de films ont traité de pédophilie ( je pense néanmoins au magnifique La mauvaise éducation de Almodovar ) donc ce film suggère la chose mais surtout le thème principal est la rédemption,

Était-il possible de retrouver sa condition humaine, de redevenir « normal » (c’est subjectif : le personnage principal évoque la normalité comme le simple fait de pouvoir se tenir près de quelqu’une, de lui parler, sans avoir d’arrières pensées), après avoir mal agi ?

Film troublant et très fort en émotions intériorisées, un film attendrissant et malsain en même temps, qui personnellement m’a mis mal à l’aise. Ce genre de sujet est toujours délicat, et même si la personne cherche à se repentir, on ne peut en vouloir à la société de se protéger contre ce genre d’individus, même si leurs démarches dans leur quête à la normalité est sincère. Le film est beau car ambigu, n’apportant pas de morale très  » américaine » ( dans un film hollywoodien Walter aurait dénoncé le second pédophile, ou serait devenu un héros… mais non il le frappe à mort), toujours sur le fil du rasoir. Réalisation intelligente, complexe, on en ressort avec une terrible boule au ventre et de drôles de sentiments, le film dérange vraiment. Comme d’hab quand le ciné US qui nous arrive est de qualité, sortie très très confidentielle, hélas…

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image de prévisualisation YouTube____________________________________________________________________________________________________________________

Hard Candy ! ! !

Sortie le 27 Septembre 2006

NOTE : 8/10 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

Puis Hard Candy avec Ellen Page et Patrick Wilson, où une petite fille séquestre un pédophile, SVP rencontré sur un TCHAT ( cool vive le net putain ) chez lui pour lui faire avouer ses crimes. Hayley et Jeff se sont connus sur Internet. Elle est une très belle adolescente de 14 ans, et lui un séduisant photographe trentenaire. C’est elle qui a suggéré d’aller chez lui pour être plus tranquille, elle qui a voulu qu’il prenne quelques photos, elle qui leur a servi à boire et a commencé à retirer ses vêtements…Lorsqu’il se réveille, Jeff est ligoté et Hayley retourne tout chez lui. Elle a des questions à lui poser, et elle est décidée à obtenir des réponses. Elle sait qu’elle n’est pas la première adolescente à venir chez Jeff, elle veut découvrir ce qu’est devenue Donna Mauer.
Sur le net, elle a également appris comment on pouvait jouer avec un bistouri, et elle meurt d’envie d’essayer…

Un huis clos cauchemardesque dans lequel s’affrontent deux monstres. Le film vaut par son ambiance prenante et par l’interprétation, Petit bijou du cinéma indépendant américain , Thriller impressionnant qui tient en haleine jusqu’à la dernière minute! Un jeu d’acteurs fantastique… Le rapport entre le bourreau et sa victime oblige le spectateur à prendre parti, oubliant toutes notions de bien et de mal! A voir absolument. Un tout tout bon film traitant sur un sujet difficile ( la pédophilie bien sûr ) d’une manière plutôt originale; quand la victime devient le bourreau! Couronné de plus par un final surprenant qui brise tous les clichés du genre, ce film est à voir absolument!

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

http://www.dailymotion.com/video/xfp78

Alors oui, l’idée de pouvoir redonner une chance à un condamné en choquera plus d’un. Personnellement, j’accorde plus d’importance à la condition humaine en général, au bon présent en chacun de nous, et me dis qu’il y a une cause à chaque conduite, des expériences qui sous-tendent nos comportements futurs, et qui surviennent très souvent pendant l’enfance (oedipe par Freud). Mais le film va plus loin, il parle de réversibilité, d’espoir, de rédemption, de tolérance finalement. Oeuvre Nécessaire pour s’ouvrir l’esprit.

Je ne cautionne en rien cette chose qu’ils crèvent mais le cinéma permet d’en parler et d’ouvrir les yeux sur ce sujet d’ailleurs une scène du film The woodsman où une petite fille ( avec un nom de fleur ou d’oiseau je ne sais plus ) lui demande  » vous seriez content si je monte sur vos genoux  » et Kevin Bacon répond  » pourquoi toi ça te ferai plaisir ? , là elle fond en larme et répond  » non mais mon papa lui est content quand je monte  » MERDE y en a partout faut dénoncer cette merde. En parler c’est déjà DÉNONCER ! ! !

Je voulais juste parler de deux films qui au combien le sujet et énorme mais qui sont deux très bon film dans leur REALISATION. POINT

Gladiator de Ridley Scott

Gladiator ! ! !

Sortie le 20 Juin 2000

NOTE : 8,5/10

hebergeur d'image

Le général qui est devenu un esclave

L’esclave qui est devenu un gladiateur

Le gladiateur qui défia un empereur

Ce superbe Péplum réalisé par Ridley Scott et avec L’oscarisé Russell Crowe. Ou l’histoire d’un Général qui deviendra le plus grand des gladiateurs à l’époque de Rôme de Jules César

Synopsis du Film : Le général romain Maximus est le plus fidèle soutien de l’empereur Marc Aurèle, qu’il a conduit de victoire en victoire avec une bravoure et un dévouement exemplaires. Jaloux du prestige de Maximus, et plus encore de l’amour que lui voue l’empereur, le fils de MarcAurèle, Commode, s’arroge brutalement le pouvoir, puis ordonne l’arrestation du général et son exécution. Maximus échappe à ses assassins mais ne peut empêcher le massacre de sa famille. Capturé par un marchand d’esclaves, il devient gladiateur et prépare sa vengeance.

Un film superbement mis en scène, les scènes de combats sont géniales certes il y a des absurdités, le moment où Maximus va de Rôme jusqu’en Espagne à cheval, le fait qu’un simple gladiateur défie l’Empereur en personne mais voilà on accroche à ce scénario rondement ficelé. Emporté par une musique de toute beauté de Hans Zimmer, un casting tout aussi magnifique Joaquim Phoenix, Connie Nielsen, Richard Harris et le Olivier Reed ( RIP mort avant la fin du tournage du film, certaines scènes sont tournées par une doublure et son visage fut ajouté après par motion capture ). Les effets spéciaux sont vraiment incroyables surtout l’entrée des gladiateurs dans le Colliseum.

Un genre de film qui avait plus ou moins disparu mais dont Ridley Scott a réussi à faire revenir sur le devant de la scène. Une réalisation maitrisée, un jeu d’acteur impressionnant et une bande originale superbe, de quoi donner envie à n’importe qui de reporter la jupette.

Image de prévisualisation YouTube

12345