Archives pour la catégorie Horreur, frisson

The Wolfman , quelques infos …

The Wolfman ! ! !

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

les premières photos de Benicio Del Toro en Wolf Man, sous la direction de Joe Johnston ( Jumanji, Jurassic Park 3 ).

Comme dans le film original de 1941, l’histoire prend place dans l’Angleterre victorienne, lorsqu’un homme de retour d’Amérique est mordu par un loup garou et commence une dangereuse existence nocturne.

Hugo Weaving incarnera le Détective Alberline. Benicio Del Toro sera l’homme loup et Anthony Hopkins son père. Emily Blunt tient le premier rôle féminin. David Self a opéré une réécriture du script de Andrew Kevin Walker.

La sortie américaine est fixée le 13 février 2009.

(suite…)

Encore un film qui fait peur…

The strangers ! ! !

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Film de Bryan Bentino avec Liv Tyler ( Kristen ), Scott Speedman ( James ), Glenn Howerton ( Mike ), Gemma Ward ( l’étranger masqué ), Kip Weeks ( l’étranger masqué ), Steling Beaumon

Image de prévisualisation YouTube

Aliens Vs Predator 3 …

Bon en ce moment j’ai remarqué que je prenais des news cinéma sur DvdRama d’un bloggeur chez qui je vais tous les jours et j’avoue il assure alors pour ne pas changer en voici une autre . Donc je lui dis désolé et MERCI.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Les joyeuses goules du site shocktillyoudrop.com viennent de révèler que, selon l’une de leurs sources infiltrées chez la 20th Century Fox, un troisième crossover entre les deux plus belles créatures de la science-fiction – l’Alien et le Predator, pour ceux qui ne suivent pas – va « très certainement » se faire. Une nouvelle qui ne nous étonne même pas, le film de Colin Strause et de son frère Greg ( anciens spécialistes des effets spéciaux qui signaient là leur premier film, rappelons-le ) étant largement rentré dans ses frais – on parle de 130 millions de dollars sur le monde – et s’apprêtant à engranger encore un peu plus de capitaux avec sa sortie prochaine en dvd ( le 15 avril en zone 1, et aux alentours du mois de juin dans nos contrées ).

Légèrement meilleur que le film de Paul Anderson, Aliens vs Predator Requiem n’en a pas pour autant convaincu les fans du genre, la faute à – entre autres – un traitement peu respectueux de ses monstres sacrés et une présence humaine plus qu’exaspérante. Il n’empêche que le film présentait certaines pistes très intéressantes et que l’on aurait aimé voir être plus creusées, comme la planète et la société des predators. Exactement ce dont parlaient les frères Strause quand ils évoquaient cet hypothétique troisième volet, les réalisateurs désirant enfin situer cet affrontement dantesque dans l’espace, après l’Arctique et la forêt américaine.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Alors, est-ce que nous allons enfin avoir le Alien vs Predator dont nous rêvons depuis toujours, un film à la limite du muet avec juste les belliqueux extra-terrestres qui se mettent joyeusement sur la tronche ? Et la planète d’origine des aliens, tant que nous y sommes ? Rien n’est moins sûr puisque, même si aucune annonce officielle n’a été faite, les frères Strause devraient logiquement retourner derrière la caméra. Espérons que, si c’est le cas, ils parviennent à nous surprendre et à nous offrir le film que l’on attend depuis plus de 20 ans !
 

Et hop Starship Troopers a sa Trilogie …

Starship troopers 3 : Marauder ! ! !

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Dix ans après le film-culte de Paul Verhoeven, et quatre ans après un second volet sorti directement en vidéo, la guerre entre humains et arachnides reprend….

Aux armes, citoyens ! Vous rêvez de voyager à travers l’espace, de servir la Fédération et de nouer des  » contacts  » avec des civilisations extraterrestre ? Alors l’infanterie mobile est faite pour vous. D’autant que la guerre contre les arachnides continue de faire rage sur Klendathu et dans le reste de la galaxie. A vos côtés, le colonel Johnny Rico, alias Casper Van Dien, reprend du service pour dézinguer de l’insecte à tout va, épaulé par le réalisateur Edward Neumeier, scénariste du mémorable premier opus signé Paul Verhoeven. Embarquement immédiat pour Starship Troopers 3: Marauder.

See you on the bounce, trooper !

http://www.dailymotion.com/video/x4j3ea

Crtitique de  » L’orphelinat « 

Critique Cinemovies ! ! !

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Attendu comme un véritable détonateur, L’Orphelinat, premier film de Jose Antonio Bayona, débarque en France auréolé d’une myriade de prix. A l’arrivée, une franche déception !

De L’Orphelinat réalisé par Jose Antonio Bayona, on vous racontera dans un premier temps qu’il représente le dernier témoin de la vitalité du cinéma fantastique espagnol. On vous expliquera ensuite que ce film a déplacé les foules outre-Pyrénées, qu’on n’avait jamais vu ça en Espagne, jusqu’à élever l’oeuvre au rang du plus grand succès du box-office ibérique ( chiffres à l’appui ).

Par la suite, la communication n’oubliera pas d’observer que l’oeuvre cumula 14 nominations aux Goyas 2008 ( équivalents des Césars espagnols ), pour enlever 7 prix dont le Meilleur scénario ( première incompréhension ). L’Orphelinat a remporté aussi le Grand Prix cette année à Gérardmer ( ce qui résume sans doute la santé du festival ). Dernier argument, et non des moindres : Guillermo del Toro est à l’actif des producteurs – son nom apparaît clairement en tête de liste du générique français. Bêtement grégaires, nous nous sommes donc rendus au cinéma afin d’en juger la teneur, afin d’appréhender ce qui nous était présenté comme un véritable phénomène. Soyons clairs, nous nous sommes royalement ennuyés. En fait, on s’est posés beaucoup de questions.

Les éléments cités plus haut apportent une première réponse. Mais l’effet boule de neige ne justifie pas tout, le marketing non plus. Les non-choix affichés par le réalisateur ont certainement permis à son premier film de tomber dans le domaine du grand public. Après tout, L’Orphelinat, qu’est-ce que s’est ? Un drame qui n’en finit pas de faire du sur place, jouant des peurs primaires que sont le noir, l’abandon et la perte de l’être cher. L’intrigue a été mille et une fois déclinée, le mode opératoire franchement dépassé. Le spectateur n’en finit pas d’attendre d’avoir peur ( mon voisin, vivant sur une autre planète sans doute, espérait même se faire rembourser son ticket ) . Le réalisme affiché ne possède pas l’obscurantisme de La Secte sans nom ; son classicisme est sans communes mesures avec celui d’Abandonnée ; quant à la question de la possession par le Mal, renvoyons les brebis égarées au Jour de la Bête.

L’Orphelinat est de la teneur des objets sans formes (amas de digressions sur les maisons hantées, l’exorcisme, le Sida, la mémoire oubliée, les crimes non conspués, etc.). Beaucoup trop de choses à dire en résumé pour un format aussi court vêtu. Sincèrement, il y a vraiment tromperie sur la marchandise. D’où notre aigreur ! L’Orphelinat n’est pas un film de genre. Ce n’est pas un roman noir doublé d’épouvante, mais un simple mélodrame d’une mère paranoïaque, un brin schizophrénique, qui, dans ses errances, en oublierait qu’elle fut mère adoptive. A la manière des grands polars, l’affiche française surine le spectateur de ne pas révéler la fin au potentiel public. Nous, on s’en mordrait presque les doigts de vous la dire…

 

L’affiche française de Doomsday …

Moins bien effrayante que ses soeurs cette affiche est tout de même pas mal ( on y voit la belle Rhona Mitra humm )

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Dans ce film, un terrible virus annihile 90 % des habitants en Ecosse. Pour endiguer l’épidémie, le gouvernement anglais construit un mur infranchissable. L’Ecosse est désormais un no man’s land barbare et violent où les survivants sont coupés du monde. Lorsque 30 ans plus tard, le même virus réapparaît au coeur de Londres, un commando de choc part en mission suicide rechercher un éventuel vaccin dans une Ecosse contrôlée par des gangs rivaux…

En salles dès le 2 avril. Ne vous fiez pas a l’image la vidéo est de bonne qualité ^^

http://www.dailymotion.com/video/x4m3r7

Jessica alba …

The eye ! ! !

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Réalisé par Xavier Palud et David Moreau avec Jessica Alba ( Allison ), Alessandro Nivola, Parker Posey, François Chau ( Mr. Cheung ), Kathleen LaGue, Girard Swan, Tamlyn Tomita ( Mrs. Cheung ), Danielle Lozeau, Fernanda Romero ( Ana Cristina )…

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

(suite…)

123456