Archives pour la catégorie Horreur, frisson

MIRRORS, Aja/Sutherland . Un duo qui fera parler de lui

Image hébergée par servimg.com

Un film d’Alexandre Aja ( Haute Tension , à voir absolument et La colline a des Yeux , à ne pas voir absolument ) avec un Kiefer Sutherland loin de son rôle de sauveur du monde dans la série 24 est ça m’a l’air un régal.

 

Un ancien flic, forcé de démissionner de son travail après un accident ayant couté la vie de son associé, travaille à présent comme veilleur de nuit dans un grand magasin brûlé et abandonné. Seuls quelques miroirs ont survécu aux flammes. Il réalise que ceux-ci cachent un horrible secret qui les menace, lui et sa famille. 

ICI , l’adresse officiel du site.

Image de prévisualisation YouTube

 

Le teaser de Saw 5

Voici un teaser de Saw 5 , bon rien de vraiment très léchant mais bon attendons d’en savoir un peu plus

Image hébergée par servimg.com

Image de prévisualisation YouTube

 

Mirrors , the restricted trailer

 Image hébergée par servimg.com

Mirrors racontera comment le vigile d’un centre commercial ( Kiefer Sutherland ) va découvrir les mystères entourant les surfaces réfléchissantes qui les entourent, lui et sa famille, faisant ressortir le pire en chaque être humain et cachant, de plus, des forces démoniaques dans leurs reflets…

Image de prévisualisation YouTube

The Strangers , inspiré de faits réels

Bordel ça fout les jetons sérieux la bande annonce me fait flipper moi mais j’irai le voir mais en attendant le film sort fin du mois chez nos amis les US mais pas de date de prévue envore pour nouds chers amis français.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Un jeune couple part en vacances dans une maison isolée en banlieue. Très vite, ils deviennent la cible de trois inconnus masqués qui les terrorisent. Avec la magnifique Liv Tyler.

Des affiches vraiment superbes avec ses masques effrayants ( regardez qui se cache dans le coin SURPRISE ) bref ça me fait flipper grave la balançoire qui grince bordel je me casse en courant mais bon je suis une petite nature. Affaire à suivre Sérieux je flippe ^^

http://www.dailymotion.com/video/x57i55

 

Rec a déjà son Remake  » Quarantine « 

On sait la manie des américains de tout refaire à leur sauce. Cette fois, c’est avec une rapidité certaine que débarque Quarantine, la version hollywoodienne de REC, le film d’horreur espagnol acclamé qui arrive dans quelques jours en France.Réalisé par le quasi-inconnu par John Erick Dowdle, qui a dirigé l’inédit The Poughkeepsie Tapes, le film compte dans ses rangs Jennifer Carpenter ( L’Exorcisme d’Emily Rose, Dexter ), Jay Hernandez ( Hostel, World Trade Center ) ou encore Columbus Short ( Steppin’ ).

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Cette fois, un reporter et sa caméraman sont coincés à l’intérieur d’un immeuble placé en quarantaine, où d’étranges créatures vivent… Soit la même histoire forcément…On peut se demander la pertinence d’un tel remake, étant donné que la bande-annonce nous laisse penser ni plus ni moins à un copié/collé. Attendons de voir…

Quarantine doit arriver en France le 31 décembre. ( CinémaFrance )

Le trailer de Quarantine :

http://www.dailymotion.com/video/x51amr

Et l’original REC :

http://www.dailymotion.com/video/x3fmo3

Se7en doit il s’en faire ?? Anamorph

Source Dvdrama.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Réalisé par Henry Miller, qui aura en tête d’affiche le toujours parfait Willem Dafoe et le gentillet Scott Speedman qui mèneront l’enquête autour de meurtres tous plus sadiques les uns que les autres. Mais que pouvaient donc trouver les scénaristes pour combler les attentes des amateurs et offrir de réelles motivations à leur psychopathe ? Pour ce qui est du mobile pas d’indices pour l’instant… Cependant, le serial killer nous promet de beaux moments aussi bien visuels que de sadisme.

En effet, l’intrigue suit les inspecteurs Stan et Carl chargés de stopper un psychopathe féru d’art et plus spécialement d’illusions optiques. Aussi celui-ci pour épancher ses tendances d’artiste maudit décide de maquiller ses victimes, voire de les peindre pour mieux les intégrer dans des structures ou des montages plastiques, utilisant avec dextérité le détournement des perspectives et le procédé d’anamorphisme. Les oeuvres, au potentiel plus qu’éphémère, sont alors présentées dans des galeries jusqu’au moment ou la supercherie est découverte par les clients… Vous l’aurez compris, un pitch comme celui-ci peut laisser présager le pire et semble plus se rapprocher du sympathique mais très bête Résurrection de Russel Mulcahy avec un Christophe Lambert aux trousses d’un tueur accro à la recomposition morbide du corps du Christ, que d’un Bone Collector… Cependant la bande annonce laisse présager quelques moments intéressants et un thriller honnête, l’image semblant être particulièrement soignée et les codes semblant être respectés à la lettre (équipe soudée et complémentaire, tueur sadique laissant des messages et narguant les inspecteurs au téléphone, journalistes fouineurs…), l’intérêt se faisant grandissant à la vision de cette magnifique affiche et la présence de la trop rare Clea DuVall que l’on a pu apercevoir furtivement dans le dernier Fincher !

http://www.dailymotion.com/video/x4umj5

Le buzz énorme autour de Doomsday …

Source DvdRama ! ! !

Ce film tout le monde en parle, en parle, en parle j’espère simplement que tout ce buzz ne nous décevra pas ^^

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image de prévisualisation YouTube 

En 2007, un virus se propage et décime la population. Le gouvernement décide alors d’évacuer les survivants de la zone infectée en construisant un mur immense pour empêcher toute intrusion et/ou évasion. Trente ans plus tard, ledit virus menace de nouveau. Une équipe menée par le Major Eden Sinclair ( Rhona Mitra, aussi amusante que Milla Jovovich dans Resident Evil ) est envoyée dans la zone infectée pour trouver le remède. Ce qui réserve forcément quelques mauvaises surprises avec des mutants punks dégénérés et des créatures post-apocalyptiques redoutables. Voilà donc le programme scénaristique de Doomsday, nouveau long métrage de Neil Marshall, considéré depuis la réussite de The Descent comme l’un des chefs de file du cinéma horrifique britannique et l’un des membres du collectif Splat Pack avec James Wan, Eli Roth, Alexandre Aja, Darren Lynn Bousman, Greg McLean, Rob Zombie et Leigh Whannell. Avec ce film, il s’inscrit moins dans le film d’horreur traditionnel que dans le genre post-nuke rendu célèbre dans les années 80 par les succès commerciaux de Mad Max Road Warrior, de George Miller, et New York 1997, de John Carpenter; puis récupéré par des cinéastes italiens spécialisés dans le bis (Sergio Martino, Joe d’Amato, Giuliano Carnimeo, Enzo G. Castellari, Bruno Mattei et consorts) avant de tomber en désuétude. Jusqu’à ce qu’on le relance récemment en l’assimilant aux babines sanguinolentes des zombies. A cette nouvelle règle, Marshall dit non. Refuse la performance moderne pour le vintage oldschool. S’amuse à zigzaguer entre les genres pour donner un résultat totalement délirant au mauvais goût assumé qui confirme au passage après le 300 de Zack Snyder que la série B contemporaine ne cesse de se rediriger vers les années 80.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

(suite…)

123456