X-Men : First Class ( X-Men : Le Commencement ), la critique 8/10

Enfin voilà un film ( après le Troisième volet des aventures de Batman, et du prochain Spiderman ) qui nous fait renouer avec les super-héros .

NOTE : 8/10
Synopsis du Film : Le film nous entraîne aux origines de la saga X-Men, révélant une histoire secrète autour des événements majeurs du XXe siècle. Avant que les mutants n’aient révélé leur existence au monde, et avant que Charles Xavier et Erik Lehnsherr ne deviennent le Professeur X et Magneto, ils n’étaient encore que deux jeunes hommes découvrant leurs pouvoirs pour la première fois. Avant de devenir les pires ennemis, ils étaient encore amis, travaillaient avec d’autres mutants pour empêcher la destruction du monde, l’Armageddon. Au cours de cette opération, le conflit naissant entre les deux hommes s’accentua, et la guerre éternelle entre la Confrérie de Magneto et les X-Men du Professeur X éclata…

Que dire de ce film. Après un X-men 3 décevant, j’attendais beaucoup de ce nouvel opus réalisé par Matthew Vaugh et la déception n’était pas au rendez-vous. 2h20, 2h20 de pur bonheur, où l’on découvre comment est née la relation entre Xavier et Eric ( Professeur X et Magnéto ) ainsi que sur le pourquoi Magnéto n’aime pas les humains mais aussi comment se sont créés les deux groupes d’X-men bien distincts dans la première trilogie. Puis il y a aussi l’introduction de nouveaux X-men mais aussi la découverte d’anciens ( Mystique, the Beast .. ).Mais quoi qu’il en soit, le film se noue très clairement autour de ses deux personnages centraux. Au-delà d’une simple transposition de l’éternelle opposition entre le bien et le mal, le film complexifie la chose, en tout cas pour nous spectateur. Habitués à nous ranger sans même y réfléchir du côté des « gentils », nous sommes ici bien plus attirés par le côté Erik Lehnsherr-Magneto. Mais il y a aussi le tour de force de l’excellent scénario de parvenir à brouiller la ligne qui existe entre les bons et les méchants. Car ici Charles Xavier nous apparaît comme quelqu’un, qui certe veut faire avancer les siens, mais qui dans le même temps, comme lui dira Raven/Mystique, n’a de cesse de vouloir s’intégrer au monde des humains, affichant une certaine intolérance face aux différences physiques des mutants, lui qui n’en a pas.

Cette subtilité nous permet de comprendre notamment comment Mystique choisira de rejoindre le camp de Magneto. Le film est très bien conçu de ce point de vue, en tant que prequel il fait largement le job et nous explique l’origine de bien des choses ( Cerebro, le casque de Magneto, le fauteuil roulant de Professeur X… ).

 

De toutes façons, tout comme le scénario, c’est le casting qui oriente notre inclinaison, car, si James McAvoy est tout-à-fait à la hauteur dans le rôle d‘un Charles Xavier léger, il ne peut rien contre la puissance dévastatrice du charisme de Michael Fassbender. Ce n’est vraiment plus un hasard si ce gars-là décroche tous les gros rôles, son talent est une évidence.

Le casting est donc un énorme point positif du film car McAvoy et Fassbender sont entourés d’excellentes jeunes femmes, Jennifer Lawrence ( Mystique ) et January Jones ( Emma Frost ). Dans le rôle du méchant, Kevin Bacon est comme toujours irréprochable n’oublions pas de le rappeler .( Cinémovies )
Photos du Film :

hebergeur d'image hebergeur d'image hebergeur d'image

Bande Annonce du Film :

Image de prévisualisation YouTube