Archive pour 9 novembre, 2010

Superbe et Magnifique poème de Dylan Thomas J’ADORE

Mon frère, mon pire ennemi,
Affronte la réalité, oui toi à qui j’ose tendre la main et qui détourne ton regard.
Oui toi mon ami, mon meilleur allié,
tu m’as fait mal, tu m’as menti,
et l’on ne survit pas à un secret trahi.
Mon coeur saigne et ne te reconnait pas.
Avoir des défauts c’est peut-être exister et jamais je n’ai osé te juger.
Mon ami est un ennemi sournois,
et j’ai toujours refusé de croire que c’était toi.


Dylan Thomas