Archive pour juillet, 2008

Star Trek XI , l’affiche teaser

Source Dvdrama ! ! !

Image hébergée par servimg.com

Réalisé par le géniteur de séries comme Lost et Alias, Star Trek XI par JJ Abrams constitue l’un des évènements de l’année 2009 pour de nombreux fans.

Prévu le 5 Mai dans nos salles, le film racontera les aventures d’un groupe de Romuliens se retrouvant, suite à un accident spatio-temporel, dans la mesure de changer le cours de l’Histoire. Les méchants Roms ont donc l’idée d’assassiner les pères de leurs futurs ennemis, à savoir l’équipage de l’Enterprise. Les géniteurs du Capitaine Kirk et consorts ainsi éliminés sans avoir eu le temps de procréer, les Romuliens se construisent un futur ( enfin un présent donc ) à priori plus accueillant.
Au casting, nous retrouverons Chris Pine, Eric Bana, Zachary Quinto, Zoe Saldana, Leonard Nimoy, ou bien encore Winona Ryder.

Voici une première affiche teaser, dévoilant le look des principaux personnages.

Attendu comme la pluie en plein Sahara par des légions de trekkies à l’affût de la moindre news, le prochain film Star Trek – qui sera une sorte de préquel à la série originale, rappelons-le – aura fort à faire pour satisfaire la montagne d’attentes tournées vers lui. Ajoutons que le futur long métrage de JJ Abrams aura l’honneur de faire la liaison entre la version  » classique  » du show et sa nouvelle peau, un statut aussi excitant que préoccupant pour des fans qui ne laisseront rien passer.

Lost Saison 5 SPOILERS

A lire que si vous voulez savoir ^^

 

Lors du Television Critics Association Press Tour, les producteurs de Lost, Damon Lindelof et Carlton Cuse, sont sortis de leur réserve habituelle pour dévoiler quelques informations sur la très attendue cinquième saison de la série. Tandis que les premiers épisodes sont en cours d’écriture, le tournage, quant à lui, devrait reprendre dès le mois d’Août. ABC a par ailleurs confirmé que la saison contiendra bien 17 nouveaux épisodes, dont la diffusion commencera à partir de Janvier 2009.

 

ATTENTION SPOILERS !!!

Selon Lindelof,  » Cette saison sera celle qui reliera le passé et le présent. Nous savions ce que nous voulions faire depuis longtemps. Le challenge pour nous est de répondre aux attentes des télespectateurs et de rendre le tout excitant et passionnant sachant que c’est la dernière saison, la sixième, qui est la plus attendue.  » Cuse ira un peu plus loin :  » Le sujet principal de la saison sera de savoir pourquoi et surtout comment les Oceanic Six vont revenir sur l’île. Elle semble faire tout ce qui est en son pouvoir pour qu’ils reviennent. Ben l’a d’ailleurs clairement dit à Jack.  » A la question  » A quel moment tous les naufragés quitteront défintivement l’île ? « , il répondra simplement  » Vers la fin « 

Du coté du casting, plusieurs retours sont prévus. Le personnage interprété par Nestor Carbonell, Richard Alpert, l’homme sans âge, pourrait devenir régulier en saison 5. John Terry ( Christian Shephard, le père de Jack ) et Alan Dale ( Charles Widmore, le père de Péneloppe ) referont plusieurs apparitions au cours de la saison, tout comme Lance Reddick ( Matthew Abaddon, l’ africain de Heroes aussi ), malgré sa présence au casting de la nouvelle production de J.J. Abrams, Fringe.

A contrario, Emilie de Ravin ( Claire ) pourrait être absente toute la saison et ce uniquement pour des raisons scénaristiques.

Une première vidéo teaser est attendue dans les prochains jours … Je tiens déjà plus ouinnnn ( allociné )

24H chrono yes la bande annonce, une tuerie.

Une bombe vient d’apparaitre aujourd’hui sur la toile, la première bande-annonce du préquel de 24 Heures Chrono se déroulant en Afrique ! Jack Bauer ( Kiefer Sutherland )  est de retour.

Si on en croit le trailer, le titre du téléfilm de 24 heures Chrono sera « 24 : Exile » et sera diffusé le 23 Novembre 2008 !

Pour rappel ce préquel se déroulera entre la saison 6 et la saison 7, nous y retrouverons un Jack Bauer tourmenté et cherchant la paix, on lui a tous pris, sauf sa liberté qu’il compte bien garder.
Mais il recevra une citation à comparaître devant le sénat américain, mais il refusera de s’y rendre…
http://www.dailymotion.com/video/x65bzb

Critique de  » Batman Begins: The Dark Knight « 

Attention PRET ! ! ! ( source cinéma-france )

Image hébergée par servimg.com

Le Dark Knight doit relever son plus grand défi et ce n’est pas le Joker qui va lui faciliter la tâche.

Batman Begins fut sans aucun doute LA renaissance filmique du « caped crusader » que tous les fans attendaient depuis l’innommable nanar kitsch de Joel Schumacher qui avait en son temps enterré la franchise. Repris de main de maître par le génie Christopher Nolan ( n’ayons pas peur des mots ), les dernières aventures de la chauve souris prenaient un nouveau et salvateur départ en revisitant, dans une veine réaliste, les origines qui ont conduits le milliardaire Bruce Wayne à revêtir le fameux costume noir du justicier. Cet objet introductif n’était certes pas parfait, quelques maigres défauts ( un montage trop haché lors des scènes d’actions, Katie Holmes ) venaient à peine entacher une indéniable réussite, qui en remontrait aux autres adaptations de comics. Ayant ainsi posé les bases inébranlables d’une future trilogie, Nolan se devait ensuite de rentrer dans le vif de son sujet et d’offrir une exploration plus profonde, plus forte, plus sombre du mythe  » Batman « .

Pas la peine de continuer à tourner autour du pot : The Dark Knight, le Chevalier Noir est clairement supérieur à son prédécesseur, tenant toutes ses promesses et pouvant aisément obtenir le statut de plus grand film de super héros jamais réalisé ! Le genre obtient enfin son chef-d’œuvre … si l’on veut bien mettre de côté Batman, le défi ( film de freaks ) et Incassable ( analyse intimiste du phénomène ). On peut compter sur l’habilité d’écriture des frères Nolan à prolonger naturellement les thématiques illustrées dans Batman Begins ( on passe de la peur à la folie ), tout en conservant l’intégralité des qualités du métrage, en les améliorant même.

Nous retrouvons donc notre homme de la nuit, quelques mois plus tard, donnant du fil à retordre aux bandits de Gotham City, victime d’une croissance fulgurante de sa criminalité ( prédite par l’inspecteur Gordon dans l’épilogue du premier ). Extension due en partie aux impitoyables exactions du Joker, semant le chaos partout dans la ville. C’est le point de départ d’un récit plus poussé, plus riche, aux multiples ramifications lui conférant une densité qui ne plaira pas à tous, parce qu’il peut donner l’impression d’une efficacité amoindrie. Bien évidemment, il n’en est rien.

Sous les traits d’une œuvre policière ( l’une des influences revendiquées par son auteur est Heat, il n’y a qu’à regarder la scène du braquage de banque pour s’en convaincre ), The Dark Knight, Le Chevalier Noir ne se prive pas de défilés d’explosions et de courses poursuites destructrices ( libérées des coupes trop abruptes et pouvant enfin respirer pleinement) , elles sont juste dictées par les tenants et aboutissants scénaristiques, et non le contraire. Christopher Nolan préfère s’interroger avant tout sur le concept de justice et de son maintien lorsque celle-ci est repoussée dans ses ultimes retranchements, à l’instar de son défenseur, torturé par ses démons intérieurs ; le réalisateur creuse aussi les limites de son héros en tant que « vigilante » et la dualité de sa conduite, symbolisée à l’écran par les deux méchants d’envergures ( ce qui manquait légèrement au dernier ) que sont le pendant positif Harvey Dent/Double-Face et l’antinomique Joker.

Si ce second n’est pas le personnage principal ( plus un élément perturbateur insondable et imprévisible ), il est la véritable star de The Dark Knight, Le Chevalier Noir. La composition psychotique et inquiétante d’Heath Ledger, loin du cabotinage princier d’un Jack Nicholson, emporte les lauriers sur un casting pourtant toujours aussi impeccable. Il est certain que son rôle restera longtemps dans les mémoires et mérite amplement un Oscar posthume… nous faisant amèrement regretter un peu plus sa tragique disparition. Un immense comédien en devenir s’en est allé, nous laissant ce sublime héritage.

On pourrait regretter le fait que certains protagonistes secondaires pâtissent sensiblement de l’opulence du scénario ( Morgan Freeman, Michael Caine ), que le sort du Scarecrow soit rapidement expédié en introduction, mais cela est bien peu pour gâcher l’enthousiasme généré par l’éminente matière du projet qu’on n’a pas fini de décortiquer, se concluant sur une tirade finale jubilatoire ne faisant que provoquer notre impatience quant à un troisième opus. Vite, la suite !

Au cœur de la nuit, le chevalier noir déploie majestueusement ses ailes dans une épopée héroïque brutale, tragique et magistrale, porté par un metteur en scène en pleine possession de ses moyens. Un diamant noir.

The Watchmen, la bande annonce

La première bande-annonce, visuellement éblouissante, de l’adaptation de Watchmen, le comic de Alan Moore, par Zack Snyder ( L’Armée des Morts, 300 ). On trouve au casting Jeffrey Dean Morgan ( Grey’s Anatomy ), Jackie Earle Haley ( Little children ), Carla Gugino ( Sin City ), Billy Crudup, Malin Akerman ( Les Femmes de ses rêves ), Matthew Goode ( Match Point ) ou encore Patrick Wilson ( Hard Candy, Little children ).

Watchmen se déroule à New York,en 1985. Alors qu’une guerre nucléaire menace Watchmen – un groupe de super-héros justiciers mis hors la loi quelques années plus tôt – reviennent sous les feux de l’actualité par les pages des faits divers. Edward Blake, alias le Comédien, a été assassiné. Rorschach, un de ses anciens partenaires agissant désormais dans la clandestinité, est persuadé qu’il s’agit d’un complot. Il contacte tous les anciens membres des Watchmen…

Sortie prévue le 18 mars 2009. ( Cinéma-france )
Image de prévisualisation YouTube

Voici le trailer de Body of lies

En effet, le film est une adaptation du roman éponyme ( Pénétration dans la traduction française ) signé David Ignatius, journaliste du Washington Post ayant longuement analysé les nombreux événements tournant autour des attaques terroristes sur le sol américain. Il raconte ici l’histoire d’un ancien journaliste ( Di Caprio donc ) devenu agent de la CIA, et dont la mission consistera à stopper l’un des leaders d’Al Quaeda ayant prévu une attaque sans commune mesure aux États-Unis.

Nouveau long-métrage de Ridley Scott . Après avoir réuni Denzel Washington et Russel Crowe, il crée ici une toute nouvelle alliance Dicaprio/Crowe dans Body of lies. Décidemment, Leonardo Di Caprio n’en finit plus d’aligner les plus grands réalisateurs sur son CV puisque après James Cameron, Steven Spielberg, Sam Mendes, Danny Boyle, et Martin Scorsese, il rejoint Ridley Scott sur le projet Body of lies.

Un film qui devrait marquer les esprits, d’une part pour les noms de ceux qui y sont rattachés, mais aussi par son thème qui donne un sens tout particulier à son titre.
Image de prévisualisation YouTube

Nouveau Trailer de Prison Break Saison 4

Et oui  » One big surprise  » Sara est VIVANTE j’ai hâte de  » la dernière mission  » de Michael Scofield.

http://www.dailymotion.com/video/x60jbj

123456