Archive pour mai, 2008

Sangoku LA première photo

Une première photo de Justin Chatwin en Goku dans Dragonball, extraite du Shonen Jump n°24, un magazine japonais très réputé, a été mise en ligne.

Rappel : La version live du célèbre manga d’Akira Toriyama est dirigée par James Wong ( Destination Finale 1 et 3, The One ), avec Stephen Chow ( Shaolin Soccer, Crazy Kung Fu ) à la production. On trouve au casting Joon Park, Jamie Chung, James Marsters ( Piccolo ), Ernie Hudson, Eriko Tamura, Emmy Rossum, Chow Yun-Fat ( Tortue Géniale ) et Justin Chatwin ( Goku ).

Pour ceux qui ne seraient pas au courant, San Goku est un guerrier doté de super-pouvoirs, et il protège la Terre de Piccolo et ses sbires, bien décidés à dominer l’univers grâce aux boules de cristal…

La sortie du film est prévue le 8 avril 2009. ( source CinémaFrance )

Ca m’a l’air pasvibrant du tout comme adaptation fait chier car mon monde s’écroule c’est toute mon enfance qui se casse sniff.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Wall-E deux vidéos vraiment drôle

Alors dire que ce film je l’attends à mort serait un doux euphémisme je veux le voir et le revoir sérieux mais en attendant deux petits spots de 20 sec qui m’ont fait vraiment rire ( chacun son truc ^^ )

 Wall-E and the HeadPhone

http://www.dailymotion.com/video/x5bsz3

 

Wall-E Vs Hula Hoop

http://www.dailymotion.com/video/x592f1

 

Teaser Heroes Saision 3

Voila un teaser qui annonce une saison 3 noire et de surcroit peut-être meilleure que les 2 précédentes en tout cas affaire à suivre .

http://www.dailymotion.com/video/x5d4ox

Critique du film Bataille à Seattle de Stuart Townsend

Bataille à Seattle !!!

Sortie le 7 Mai 2008

NOTE : 6,5/10

hebergeur d'image 

Critique CinémaFrance ! ! !

 Pour sa première réalisation, Stuart Townsend revient sur les émeutes ayant eu lieu au congrès de l’OMC à Seattle en 1999.En novembre 1999, les médias transmettent des images de la ville de Seattle où des manifestants cassant tout sur leur passage, se livrent à un combat féroce avec les forces de l’ordre. Ça s’est ce que la télévision à bien voulu nous montrer de ces cinq jours d’émeutes qui ont embrasé « la cité d’émeraude ». Qui était ces gens ? Pourquoi se livraient-ils à de telles actions ? Comment en est-on arrivé là ? Des questions dont les journaux se sont bien gardé de répondre, préférant insister sur le spectaculaire des échauffourées, dénaturant ainsi l’action de ces protestants et occultant le vrai fond de l’évènement : les dérives de l’OMC. Cette organisation internationale s’occupant des règles régissant le commerce mondial qui au lieu de pousser ces différents membres à s’entraider, ne fait que repousser à chaque fois les inégalités entre l’hémisphère nord et le sud, privilégiant le libéralisme financier sauvage des entreprises exploitant impunément toutes les ressources ( humaines, naturelles… ) de la planète, sans se soucier des conséquences. Voilà ce que désiraient dénoncer ces altermondialistes, venu exprimer pacifiquement leur voix. Mais entre des anarchistes provocateurs, une police dépassée, des politiques timides et des reporters manipulés, la situation ne pouvait que dégénérer.

Pour son galop d’essai derrière la caméra, le comédien Stuart Townsend ( La Reine des damnés ) n’a pas choisi la facilité : histoires à personnages multiples, sujet politique délicat loin des considérations commerciales des grands studios hollywoodiens… La production de Bataille à Seattle a dû plus ressembler à une altercation avec le système qu’à une marche tranquille. C’est sans doute mieux comme cela.

Eloigné de la pression des pontes californiens, le film bénéficie de comédiens de choix ( Ray Liotta, Michelle Rodriguez, Connie Nielsen, Woody Harrelson, Charlize Theron… ) sans jouer la carte de la séduction du public. En conséquence il évite sagement les raccourcis scénaristiques réducteurs et le manichéisme commode dans ce genre de situation. Si la cible de Bataille à Seattle est ouvertement les gouvernements et ses bandits en col blanc, Towsend ajuste son tir, mettant en évidence les fautes et les responsabilités de chacun dans la dégénérescence du sommet mondialiste ( la crédulité des associations humanitaires, l’idéalisme aveugle des contestataires, la manipulation des journalistes… ). Parfaitement documenté, le réalisateur livre un récit précis et informatif ( l’introduction est d’une efficacité redoutable ) des différents engrenages qui ont menés au chaos total et construit une montée en puissance du drame qu’une mise en scène « caméra à l’épaule » tire vers le haut.

Mais à force de jongler avec plusieurs fronts, Towsend laisse tomber quelques balles (le membre de Médecins sans Frontières, Isaach de Bankolé) délaissées au détriment d’autres peu nécessaires ( le personnage tire larme de Charlize Theron ) . Bataille à Seattle y aurait grandement gagné, tout comme à supprimer quelques dialogues parfois trop didactiques l’empêchant de flirter avec la maestria d’un Bloody Sunday. Enfin, parmi le lot de premières œuvres engagées, on a vu largement pire.

Twinlight , première affiche et teaser

Une première affiche et un premier teaser de Twilight, réalisé par Catherine Hardwicke  ( La Nativité, Les Seigneurs de Dogtown, Thirteen ) , ont été dévoilés. Il s’agit de l’adaptation du premier tome de la série de romans de Stephenie Meyer ( sorti en France sous le nom de Fascination ).

L’histoire : Bella, seize ans, décide de quitter l’Arizona ensoleillé où elle vivait avec sa mère, délurée et amoureuse, pour s’installer chez son père, affectueux mais solitaire. Elle croit renoncer à tout ce qu’elle aime, certaine qu’elle ne s’habituera jamais ni à la pluie ni à Forks où l’anonymat est interdit. Mais elle rencontre Edward, lycéen de son âge, d’une beauté inquiétante. Quels mystères et quels dangers cache cet être insaisissable, aux humeurs si changeantes ? A la fois attirant et hors d’atteinte, au regard tantôt noir et terrifiant comme l’Enfer, tantôt doré et chaud comme le miel, Edward Cullen n’est pas humain. Il est plus que ça. Bella en est certaine.

Sortie américaine le 12 décembre.

Image de prévisualisation YouTube

New affiche de X-files 2 et Prince of persia

Deux affiches de films attendus ^^

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Lost saison 4 épisode 10 et trailer de Lost épisode 11

Alors un épisode somme toute assez décevant par rapport au 9 avec le flashforward de Ben mais un épisode qui en dévoile pas mal et laisse présager un final de saison vraiment explosif et surtout attendu par tous. J’avoue je veux trop savoir le pourquoi du comment, on en apprend sur Kate, Jack est malade mais sans trop dévoilé de chose je dois dire qu’en faite c’était pas mal ^^ en tout cas vivement le 11 ème dont voici le trailer

http://www.dailymotion.com/video/x5a3th

1...34567