Archive pour 20 mai, 2008

Lost Saison 4 Épisode 12, et Trailer du Final Season de Lost

L’épisode rédemarre déjà sur une grosse claque, nous sommes dans un avion et on y retrouve à l’arrière les 6 de l’Océanic ( bref les 6 qui ont quitté l’île ) qui sont Jack, Kate, Hurley, Sayid, Sun et Aaron ( le bébé de Claire ), ils aterissent donc sur un aéroport où des journalistes les attendent . Comment sont-ils arrivés dans l’avion ? Pourquoi eux 6 ? j’espere que la réponse se fera au cours de cet épisode qui s’annonce cruel quand au sort des autres survivants.

Donc on revient sur plage ( moment présent ) avec les rescapés. Où Jack a décidé de partir retrouver l’hélicopter disant  » j’ai promis à ces gens de leur faire quitter l’île  » ( Mais alors pourquoi est ce qu’il est parti bordel de merde !! ! ) . On revient au futur avec la conférence de presse est là on apprend que le crash et l’accident et leur sauvetage est en faite mensonge, les survivants mentent sur les causes de tout ça à commencer par Jack, en faite ils disent que l’avion s’est écrasé dans l’eau (hors il c’est coupé en deux ) , que seul 8 survivants ( hors ils étaient beaucoup beaucoup plus ) et pour le bébé ils disent que Kate était enceinte et qu’elle a accouché sur l’île ( hors c’est le bébé de Claire , ah oui je vous avez pas dit ça , dans l’épisode 11 Claire part dans la jungle en pleine nuit avec le père de Jack qui a annoncé à Locke de DÉPLACER l’île surprenant hein ^^ ). Et à la question  » croyez-vous que l’on pourrait retrouver d’autres survivants  » Sayid répond  » NON , absolument pas  » .

Pendant ce temps Locke, Hurley et Ben cherche l’Orchidée pour déplacer l’île mais Ben l’a dit c’est aléatoire et complètement dangeureux.

Oula sacrilège, Jack apprend qui était sa soeur enfin ( Claire , mais vous le saviez déjà ^^ ) et là il se sent Très mal.

Bon le final est trop horrible bordel. Sun va perdre Jin, Desmond et Michael. Sawyer et Jack recherchent l’hélico. Kate et Sayid se font prisonniers. Et locke et Hurley vont aller dans l’Orchidée. Vivement le final de 2h car là je tiens pu du tout.

Avec le Trailer des deux derniers épisodes bordel ça fait saliver

http://www.dailymotion.com/video/x5hphj

Dr House ( House M.D )Saison 4 Épisode 14, résumé court

Un épisode qui annonce une suite énorme. Dans cette épisode House kidnappe le héros de son Soap Opéra préféré voyons à l’antenne que celui-ci a une tumeur ( l’épisode commece par ce kidnapping ^^ ) puis bien sûr s’en suivent des tests qui prouvent que House avait raison mais pas sur le bon diagnostic. Mais comme un malheur n’arrive jamais seul, l’hôpital est en train d’être inspectionner ce qui rend Cuddy très à cheval sur les actions de House. En tout cas le patient finit guérit , Wilson entre dans son histoire d’amour avec Amber. Et Cuddy a prut des risques énormes pour House. Le final de la saison c’est-à-dire les épisodes 15 et 16 sont une seule et même partie mais entrecoupée un final ou House doit sauver la petite amie de Wilson mais il a subit un accident et la mémoire de cet incident lui revient peu à peu ce qui va a jamais le changer. Puis après Saison 5 ^^ et un spin-off de House est aussi prévu ( spin-off = série dérivée comme Melrose place le fut pour Beverly Hills ou Angel pour Buffy ).

Une affiche de Wall-E tellement craquante

Voici une affiche caraquante à souhait qui en dit long sur ce robot très romantique qui va découvrir l’amour ohhhhhhhhhhh ^^

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Critique d’ Indiana Jones Et Le Crâne De Cristal

Critique DvdRama ! !

Le voilà, enfin… Indiana Jones 4. Difficile de juger le film à chaud, nous sortons à l’instant de la projection cannoise et les avis commencent déjà à diverger. Que faut-il penser de ce nouvel opus, tourné près de 20 ans après le dernier épisode. Le résultat est-il à la hauteur des attentes ? Indy porte t-il toujours aussi bien le chapeau ? Shia Labeouf est il le nouveau Jones ? Spielberg a-t-il réussi son tour de force tant attendu ? Tant de questions auxquelles nous allons rapidement répondre en essayant de ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte.

A première vue, Indy 4 est une petite déception… Rien de bien grave, il s’agit là d’un sentiment inévitable que tous les fans devraient certainement connaître à la sortie de la séance. Si le cinéaste américain parvient immédiatement à nous replonger dans un environnement cinématographique très 50′s aux allures de vrai film d’aventures d’antan, il tourne également son film avec la nostalgie des précédents épisodes. Baignant dans une lumière impeccable, issue du cinéma des années 80, cet Indiana Jones démarre comme un véritable hommage aux métrages d’origine. Nous sommes en terrain connu et malheureusement il n’y aura pas de grandes surprises par la suite. Spielberg prend un malin plaisir à retrouver tous ses personnages et à nous en faire découvrir de nouveaux à travers plusieurs séquences d’action à couper le souffle n’ayant rien à envier aux dernières grosses productions… On retiendra notamment une course poursuite dans la jungle proprement incroyable où le surréalisme de la situation parvient à exploser dans une multitude d’idées géniales et d’effets visuels pétaradants. Tout ce petit monde semble prendre un malin plaisir à se retrouver dans des situations de crise plus improbables les unes que les autres néanmoins boostées par un humour bien présent mais quelque peu en retrait en comparaison des trois premiers. Ford, toujours parfait garde son flegme légendaire et sa seconde rencontre avec Marion vaut tout l’or du monde… 5 secondes de pur bonheur.

Là où le bât blesse c’est lorsque Steven Spielberg se mélange les pinceaux dans un scénario trop expéditif qui prend toujours son temps à expliquer le pourquoi du comment mais perd parfois un peu de son souffle sur la route. Sans en dévoiler trop, sachez simplement que les thèmes chers au cinéaste ( paternité, connaissance… ) se retrouvent ici impliqués dans un imbroglio familial où les fausses révélations se font attendre ( mais qui est donc Shia ? ) au coeur d’une intrigue très ( trop ) fantastique propice à une rencontre entre E.T et Indy… Beaucoup d’éléments dévoilés sur la toile ces derniers mois s’avèrent donc réels et le script de David Koepp ne parvient pas toujours à nous surprendre. Dommage…

Cependant, difficile de bouder son plaisir et ce quatrième épisode reste un excellent film d’aventures, divertissant et retentissant. Spielberg multiplie les clins d’oeil et se référencie à plusieurs reprises tout en faisant évoluer quelques une de ses préoccupations d’auteur et de cinéaste. Cet épisode d’Indy, assez pessimiste sur la nature humaine qui semble ne plus vouloir avoir accès à la connaissance et au savoir, distille quelques questionnements sur l’avenir de l’homme et son inconditionnelle quête d’autodestruction. Dans cet esprit-là, Spielberg en arrive également à détruire lui-même ( lors de la séquence de la bombe nucléaire ) l’environnement de la famille américaine moyenne, un microcosme qu’il avait lui-même analysé dans plusieurs de ses premiers métrages ! Sans tomber dans l’auto analyse de son oeuvre, le réalisateur ajoute à son travail quelques interrogations sur la portée de son cinéma et rend cet Indy 4 plus intéressant qu’il n’y paraît.

Mais ce blockbuster devrait certainement ravir les fans et correspondre aux attentes même si, il faut l’avouer, nous attendions un peu plus d’originalité et de génie dans ce film mineur de Spielberg. Une petite déception mais un vrai plaisir tout de même. On ne va pas le gâcher…

Kevin Dutot ( DvdRama )