L’encyclopédie du savoir Relatif et Absolu … par Bernard Werber ! ! !

Papesse Jeanne, Légende ou Réalité ?

Jeanne est né en 822 à Ingelheim, près de Mayence, en Germanie. Elle était la fille d’un moine évangéliste allemand du nom de Gerbert parti en Angleterre prêcher auprès des Saxons. Désireuse d’étudier, elle décide de se faire passer pour un homme sous le nom de Johannes Anglicus ( Jean l’Anglais ) et se fait engager comme moine copiste.

Elle voyage de monastère en monastère. A Constantinople elle rencontre l’impératrice Théodora. A Athènes elle apprend la médecine auprès du rabbin Isaac Istraeli. En Germanie elle parle au roi Charles le Chauve. Enfin en 848 elle obtient une chaire d’enseignement ecclésiastique à Rôme.

Dissimulant toujours son véritable sexe, elle gravit les marches du pouvoir grâce à sa grande culture et sa diplomatie. Elle rencontre le pape Léon IV et arrive à se rendre indispensable auprès de ce dernier au point de devenir son conseiller pour les affaires internationales. Quand Léon IV meurt en 855 elle est élu pape par les cardinaux sous le nom de Jean VIII. Après deux ans de pontificat sans problème Jean VIII tombe cependant enceinte. La papesse cache par des vêtements amples son ventre proéminent. C’est le jour de l’Ascension que survient le drame dans l’église Saint-Clément. Alors que Jean VIII salue les fidèles juchée sur un mulet, elle se tord de douleur et tombe. Quelques personnes accourent pour la secourir et découvrent sous les tissus un nouveau-né. Choc. Selon Jean de Maillie, la foule ahurie fut alors prise d’hystérie et la papesse Jeanne lapidée ainsi que son enfant.

Suite à cette affaire les cardinaux décidèrent de vérifier rituellement la virilité des papes. Le nouvel élu doit s’asseoir sur une chaise percée d’un trou d’où débordent ses testicules. Un homme vient vérifier et prononce la formule  » Habet duos testiculos et bene pendentes  » ( il en a deux et elles pendent bien ) .

La papesse Jeanne a inspiré le deuxième arcane du tarot de Marseille. Le personnage en robe de pape et coiffé de la tiare tient un ouvrage ouvert sur ses genoux, symbole de la première étape de l’initiation : l’ouverture à la connaissance par les livres. ( petit détail qui passe souvnt inaperçu : à côté d’elle, en tout petit, sur la droite de la carte se trouve un oeuf ).

 


Un commentaire

  1. lilibellule dit :

    Encore du werber ! Encore ! encore !!!! Je ne m’en lasse pas !

Répondre

Vous devez etre logué pour commenter.