Critique de  » Soyez Sympas, rembobinez « 

Critiques Cinéma-france ! ! !

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Michel Gondry nous présente son nouveau film américain entouré de Jack Black, Mos Def et Danny Glover. Un bijou.Qui ne connaît pas Michel Gondry ? Son style si particulier, son écriture, sa réalisation et ses idées folles ont fait de lui un artiste renommé, décalé et respecté dans le monde du cinéma. Après la réalisation de nombreux spots publicitaires et de clips vidéo pour le compte de Björk, Daft Punk, Rolling Stones et plein d’autres, il se lance dans le monde du septième art : on lui doit Human Nature, l’excellent Eternal Sunshine of the Spotless mind avec Jim Carrey et Kate Winslet, La Science des Rêves et aujourd’hui Be Kind Rewind, c’est-à-dire Soyez sympas rembobinez en français.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Mr Fletcher ( Danny Glover ) confie son vieux vidéoclub pendant une semaine à Mike ( Mos Def ) en interdisant son ami déjanté Jerry ( Jack Black ) d’y entrer. Malheureusement, après s’être électrocuté, Jerry entre quand même dans le vidéo club et démagnétise toutes les cassettes. Le duo infernal se met alors en tête de refaire tous les films de la boutique – c’est ce qu’on appelle suéder un film. Seront suédés une multitude de long-métrages, de 2001 : l’odyssée de l’espace, à SOS Fantômes en passant par Boyz in the Hood, Robocop et même Rush Hour 2. Quelques bouts de ficelle, des décors en carton, des effets de caméra, tel est le mode d’emploi d’un suédage de film.

C’est aussi un écho à toute une génération, celle du web 2.0, de youtube, dailymotion et consort. Un hommage et une ode à la création artistique, où l’inventivité est mise à contribution dans le plus authentique style de Michel Gondry.

Cela dit, Soyez sympas rembobinez possède sa propre histoire, ses propres personnages et n’est pas un enchaînement de remakes cheaps du septième art. Le film raconte avant tout l’histoire d’un quartier où les populations se mêlent, s’entraident et soutiennent une cause commune, la sauvegarde de l’art au détriment de la conformisation des valeurs. Cet aspect est souligné d’une part par les conflits entre la rénovation de l’immeuble de Mr Fletcher par une entreprise pour en faire une résidence chic et aseptisée, et d’autre part avec la concurrence entre les VHS et le DVD, c’est-à-dire le vidéoclub du coin versus la chaîne nationale de location de films.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

La réflexion est emmenée par les deux comédiens principaux, les deux faces d’une même pièce, Mos Def et Jack Black. Ce dernier, véritable clown, emporte le spectateur dans son ivresse, son univers totalement déjanté. C’est aussi grâce à sa candeur et son esprit décalé que nous avons droit à des moments vraiment drôles, parfois touchants mais toujours pleins de sincérité. Point de sensiblerie, point de niaiserie, on parlera plutôt de chaleur humaine autour d’un art que nous affectionnons tous, le cinéma.

http://www.dailymotion.com/video/x4grrb

Verdict : Véritable hommage à la création artistique, Soyez sympas rembobinez nous faire rire, nous émeut et nous embarque ailleurs. Le génial Michel Gondry nous invite dans son univers barré guidé par un Jack Black plus en forme que jamais. Acceptez l’invitation et laissez-vous porter, le jeu en vaut vraiment la chandelle